Coupe du monde 2022 : sur les droits de l’Homme, Corbière dénonce l’« encéphalogramme plat » des Bleus

Photo
Photo

POLITIQUE - « Hugo Lloris aurait dû se taire ». Sur franceinfo ce dimanche 20 novembre, le député LFI de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière, a dénoncé l’attitude des joueurs de l’équipe de France, qui bottent en touche dès qu’une possibilité leur est offerte de s’exprimer sur le caractère aberrant de cette Coupe du Monde au Qatar, que ce soit sur le plan des droits de l’Homme ou de l’écologie.

« Pour quelle raison a-t-on l’équipe nationale la plus timorée du monde sur ces questions-là ? », s’est interrogé l’élu insoumis, soulignant que le Danemark, l’Allemagne ou les États-Unis avaient « des joueurs plus courageux » sur le sujet.

Dans le viseur d’Alexis Corbière : le capitaine des Bleus Hugo Lloris qui a écarté tout geste symbolique au nom du « respect » dû à la « cutlure » qatarie. Une sortie qui fait bondir le parlementaire.

«  La culture, ce n’est pas les femmes qui ont besoin d’un homme comme tuteur. Quand l’homosexualité est réprimée, ce n’est pas de la culture, c’est réactionnaire. Je suis pour les droits de l’Homme partout. Je ne les aime pas que pour les Français, je les aime pour tout le monde », a dénoncé l’élu dionysien, appelant les Bleus à renouer avec « le foot rebelle ».

« Le foot qu’on aime, c’est le foot rebelle. C’est ces personnalités qui, dans l’Histoire, à un moment donné, ont pris la parole », a poursuivi le député, en faisant référence à Dominique Rocheteau, qui s’était par exemple opposé à la coupe du monde en Argentine de 1978 pour dénoncer le coup d’État militaire.  « Ce ne sont pas des gens, encéphalogramme plat, tout timides », a-t-il ajouté.

Faute de gestes forts sur place, les joueurs de l’équipe de France ont simplement annoncé un soutien financier collectif à des ONG œuvrant « pour la protection des droits humains ».

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi