Coupe du monde 2022: David Beckham critiqué pour un spot de pub en faveur du Qatar

David Beckham est sous le feu des critiques. Dans une campagne de pub, l'ex-footballeur britannique fait la promotion du Qatar, à deux mois du Mondial dans ce pays. Il le décrit comme un pays paradisiaque, alors que le Qatar est régulièrement épinglé pour son triste bilan en matière des droits de l'Homme.

« C'est la perfection pour moi », affirme un David Beckham toujours aussi charmeur, arpentant le Qatar, dans le désert, sur un bateau, ou à moto... Paysages léchés, habitants souriants : « c'est un endroit incroyable pour faire une halte, clame l'ancienne légende du football, j'ai hâte d'y emmener mes enfants. »

Mais trop, c'est trop. Cette campagne publicitaire hérisse les internautes et certains médias anglais comme le Daily Mail, qui accuse : David Beckham se déclare féministe, défenseur des homosexuels, engagé dans l'humanitaire... et pour dix millions de livres, près de douze millions d'euros, il devient le visage acceptable d'un pays arabe où l'homosexualité est illégale.

David Beckham aurait, selon le Telegraph, signé un contrat équivalent à 178 millions d'euros sur quinze ans avec le Qatar, afin d'en assurer la promotion, notamment pour la Coupe du monde de cette année.

Amnesty international dénonce également la campagne de pub du footballeur. L'organisation de défense des droits humains regrette que la renommée de la star ne serve pas à dénoncer les abus dont ont été victimes les milliers de travailleurs migrants employés pour construire les infrastructures du Mondial de football.


Lire la suite sur RFI