Coupe du monde 2022: le Cameroun veut éviter les erreurs passées

REUTERS - SUHAIB SALEM

Face à la Suisse, ce 24 novembre à Al Wakrah, l’équipe du Cameroun entame sa huitième Coupe du monde de football. Une édition 2022 au Qatar durant laquelle les Camerounais comptent bien éviter les problèmes sportifs et extra-sportifs qui avaient plombé leur dernière participation, en 2014.

De notre envoyé spécial à Doha,

Trois défaites en trois matches pour l’équipe du Cameroun, 9 buts encaissés et 1 seul marqué, une altercation entre deux coéquipiers en plein match [1], un autre joueur exclu pour un coup de poing absurde [2], des problèmes de primes avant le tournoi… La dernière Coupe du monde des Camerounais, en 2014 au Brésil, avait été un fiasco, brouillant temporairement l’image d’une sélection respectée sur la scène internationale depuis ses exploits au Mondial 1990.

Vingt ans sans victoire

Un Mondial 1990 durant lequel la bande à Roger Milla avait remporté trois rencontres et atteint les quarts de finale du tournoi. Depuis, la sélection camerounaise n’a plus gagné depuis 2002.

« On est très serein, jure celui qui a remporté les CAN 2000 et 2002. Les erreurs commises par le passé ne seront pas répétées, sur tous les plans. On n’a pas de problème de primes. Ce type de problème n’existe même plus, d'ailleurs. Les données ont quand même changé un petit peu. On a aujourd’hui à la tête de la Fédération un président, Samuel Eto’o Fils, qui est au four et au moulin tous les jours pour que les joueurs puissent être dans les meilleures conditions possibles ».

[1] Benjamin Moukandjo et Benoît Assou-Ekotto.


Lire la suite sur RFI