Coupe du monde 2018 : si vous ne voulez pas passer pour un "footix", voici les dix phrases à ne pas prononcer

Clément Parrot
Pour vous éviter de vous faire renvoyer dans les buts par vos amis lors du Mondial, franceinfo vous aide à éviter les préjugés classiques.

Comme tous les quatre ans, le monde du football s'apprête à vibrer au rythme des petits ponts, talonnades et reprises de volée. Le 14 juin, le coup d'envoi de la Coupe du monde sera sifflé en Russie. Le début aussi de longues conversations sur le style de jeu de l'équipe de France et de débats sur le meilleur joueur de la compétition.

Devant l'écran, calé entre une bière et un bol de cacahuètes, il est aisé de se laisser aller à quelques poncifs. Au troisième verre, vous pourriez passer pour un "footix" – terme hérité de la Coupe du monde 98 qui désigne le plus souvent un néo-supporter pensant tout savoir. Pour éviter le ridicule avec ses amis devant les matchs, voici dix phrases à bannir de son vocabulaire.

1"Avec la vidéo, on ne va plus avoir de problèmes d'arbitrage !"

Pour la première fois lors d'une Coupe du monde, les arbitres auront la possibilité de faire appel à l'arbitrage vidéo dans quatre cas de figure : après un but, sur une situation de penalty, pour un carton rouge direct ou pour corriger l'identité d'un joueur sanctionné. Il peut être tentant de croire que cette innovation permettra de réduire à néant les contestations et les injustices qui ont accompagné l'histoire du football (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi