Coupe de France: Rodez renverse Monaco à Louis-II aux tirs au but

Rodez, modeste pensionnaire de Ligue 2 actuellement relégable, a créé la surprise en s'imposant aux tirs au but contre Monaco (2-2, 5 tab à 4) après avoir été mené 2-0, samedi en 32e de finale de coupe du France au Stade Louis-II.

Sébastien Cibois, gardien remplaçant de Rodez, a stoppé le sixième tir au but monégasque, celui du jeune Soungoutou Magassa. Il a ainsi permis à Andy Pembélé d'inscrire celui d'une qualification méritée, alors qu'Alexander Golovin avait eu, lors de cette séance, la possibilité de qualifier Monaco à 4-4. Mais il a frappé au dessus.

Si Cibois a été excellent pendant le match devant les tentatives de Maghnes Akliouche (51e) puis Takumi Minamino (54e) et a assuré à son équipe, alors menée 2-1, de rester dans la partie, les hommes de Didier Santini se sont aussi créés de nombreuses opportunités pour égaliser, par Abdennour (60e) et Pembélé (70e).

Finalement, l'ex-Monégasque défenseur central tunisien Aymen Abdennour a offert aux Aveyronnais la séance de tirs aux buts, après son égalisation de la tête au cours d'une fin de rencontre à sens unique (2-2, 80e).

Philippe Clement, l'entraîneur monégasque, avait décidé de faire tourner. Excepté Axel Disasi, voire Wissam Ben Yedder, actuellement déclassé d'ailleurs, les hommes forts de Monaco n'ont pas été alignés d'entrée. Cela n'a pas empêché Monaco de mener 2-0 (Akliouche 23e, Ben Yedder 38e), avant de couler après le but de Joseph Mendez juste avant la pause (2-1, 42e).

cb/cpb/