Coupe de France : le PSG remporte le trophée après une finale terne face à Monaco

·3 min de lecture

Le PSG a remporté mercredi la Coupe de France en s'imposant face à Monaco au stade de France (2-0). Dans un match sans folie, Mbappé a permis aux siens de l'emporter.

Au départ de la Coupe de France, il y avait 7 378 clubs. Et, à la fin, il n'en reste qu'un. Le PSG a remporté mercredi 19 mai son premier trophée de la saison en l'emportant 2 à 0 face à l'AS Monaco au stade de France grâce à une passe décisive et un but de Kylian Mbappé

Privé de Marco Verratti (blessé), Neymar et Kimpembe (suspendus), Paris prend possession du ballon dès les premiers instants du match. L'AS Monaco installe son pressing caractéristique mais les Parisiens le déjouent assez facilement pour se procurer les premières occasions.

Angel Di Maria se charge d'un corner qui, au terme d'un cafouillage, aboutit à un tir de Danilo. Il est repoussé par un défenseur dans la surface. Les Parisiens réclament en vain une main (13e). Quelques instants plus tard, Volland contre une relance de Marquinhos, Navas sort de son but pour aller tacler l'attaquant allemand (18e).

C'est sur une autre erreur de relance que le PSG ouvre le score. Disasi rate son contrôle sur une passe de Majecki. Mbappé rôde et fixe le gardien monégasque avant de glisser une offrande à Mauro Icardi (19e, 1-0).

L'ASM joue plus haut sur le terrain pour mettre la pression sur les Parisiens afin d'égaliser. Dans la surface après un contrôle de la poitrine un peu long de ben Yedder, Marquinhos se jette pour dégager un ballon chaud (29e). Puis, Golovine déploie une reprise insuffisante de la tête au sein de la surface parisienne. Diallo remise sereinement le ballon de la tête vers Navas qui s'en empare (32e).

Monaco manque de revenir au score en fin dde première mi-temps. Sur un très long centre, Maripan est tout proche de pouvoir reprendre le ballon de la tête mais est finalement un peu court. Derrière lui, Disasi est devancé par Danilo Pereira... tout proche de tromper son gardien. Navas est vigilant et se couche sur le ballon (38e).

Monaco pousse mais Mbappé frappe

Après la pause, Monaco joue son va-tout pour revenir au score. Après un service astucieux de Golovine, Ben Yedder se heurte à Navas, parfaitement sorti sur le tir du pied gauche du Monégasque. L’international français était de toutes façons signalé hors-jeu (49e).

Les Monégasques manquent de se faire surprendre sur une nouvelle bévue. Caio Henrique rate son contrôle et Icardi se faufile avant de centrer en retrait. Tchouaméni dégage en catastrophe en corner. Ce dernier ne donne rien (55e). 

Monaco pousse. Face à Diallo sur le flanc droit, Gelson Martins déploie une frappe vicieuse et dangereuse du pied droit qui vient rebondir sur la transversale (69e). puis Diatta écrase trop sa frappe pour espérer inquiéter Navas (70e).

Mbappé se réveille en fin de match. De loin, le buteur français voit Majecki trop avancé et tente de le lobber... Il réussit son geste, mais tombe sur la transversale (78e). Deux minutes plus tard, il fait enfin le break face à son club formateur, bien servi par Angel Di Maria (81e, 2-0). 

Le score en restera là. Paris s'évite la honte d'une saison sans trophées et améliore le record de nombres de victoires en Coupe de France. Le club de la capitale peut encore espérer un doublé Coupe/Championnat dimanche au terme de la 38e journée en cas de faux-pas de son rival lillois.

Ce contenu peut également vous intéresser :*

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles