Coupe de France: le PSG qualifié sans briller, le doute Neymar

Alexis HONTANG
·3 min de lecture

Le Paris SG a sauvé l'essentiel (1-0) à Caen (L2) pour se qualifier pour les 16es de finale de la Coupe de France, mercredi, mais la blessure de Neymar à un adducteur inquiète avant d'aller défier le FC Barcelone en Ligue des champions.

Bien que l'entraîneur Mauricio Pochettino évacue à chaque conférence de presse le sujet, il était impossible de ne pas penser au Barça quand Neymar a décidé de quitter la pelouse (57e) sans attendre son remplacement.

Après une série de chocs subis, le dernier avec Steeve Yago, "Ney" est resté de longues secondes au sol, avant de se relever, pour se plaindre du traitement rugueux qui lui était réservé.

A la reprise du jeu, le Brésilien s'est dirigé directement vers les vestiaires, en grimaçant. Il souffre d'un adducteur, a concédé "Poche", dans l'attente des examens, jeudi, qui détermineront la gravité de la lésion.

A six jours de se rendre au Camp Nou, son ancien fief, pour un 8e de finale aller très attendu, le génial N.10 avait peut-être en tête sa blessure à un pied survenue en janvier 2019 contre Strasbourg, en Coupe de France.

Dans un match similaire, joué sous un froid glacial, il avait dû dire adieu à la double-confrontation contre Manchester United, que le PSG a finalement perdue, au terme d'un scénario cauchemardesque.

En sortant, alors que l'atmosphère était tendue autour de lui, Neymar a peut-être permis d'éviter l'aggravation des douleurs, alors que Pochettino doit déjà composer sans Angel di Maria, touché à une cuisse.

- Kean buteur -

Le technicien argentin n'a rien à reprocher au Brésilien, capitaine au stade d'Ornano, puisque c'est lui qui a débloqué la situation. Après s'être échappé sur le côté gauche, il a offert un centre parfait à Moise Kean, pour l'ouverture du score (49e).

Mais fallait-il le faire jouer sur cette pelouse grasse, par des températures négatives? "Il a eu des problèmes gastriques avant Marseille (dimanche), il fallait le protéger. Aujourd'hui, il était en condition parfaite", a souligné l'entraîneur.

L'action de but a été l'un des rares éclairs parisiens de la rencontre. Sans Marco Verratti, Keylor Navas (blessés), Marquinhos ou Kylian Mbappé (remplaçants), le PSG a certainement délivré l'une de ses performances les plus faibles de la saison.

Sans rythme, ni mouvement, Paris s'est reposé sur les fulgurances individuelles de Neymar pour se sortir du piège tendu par des Normands bien organisés.

Heureusement pour le PSG que l'entraîneur caennais Pascal Dupraz a fait du match de Championnat à Niort samedi la "priorité", car on se demande ce que cela aurait donné s'il avait aligné son équipe type.

Les Normands ont eu une énorme balle d'égalisation en fin de match, mais la frappe de Caleb Zady Sery a frôlé l'extérieur du poteau gauche de Sergio Rico (85e).

Avant Barcelone, Pochettino n'a peut-être pas retenu de grandes leçons de ce déplacement. Appelé à remplacer Di Maria, Pablo Sarabia a raté une belle occasion (87e). S'il a marqué, Kean a aussi perdu un duel face au gardien (52e).

Pour les Parisiens, une dernière répétition est prévue samedi contre Nice en Ligue 1.

ah/bpa