Coupe de France: Cavani et les remplaçants lancent le Paris SG

Alexis HONTANG
1 / 2
L'attaquant du PSG Edinson Cavani (c) auteur du doublé contre Linas-Montlhéry en Coupe de France, le 5 janvier 2020 à Bondoufle

Bondoufle (France) (AFP) - Edinson Cavani, double buteur, et les habituels remplaçants ont conduit le Paris SG vers une qualification tranquille chez les amateurs de Linas-Montlhéry (R1, 6-0), dimanche, première étape de leur reconquête de la Coupe de France.

Combien de temps peut espérer un club de sixième division face à un mastodonte européen au budget près de 2.000 fois supérieur ? En une petite minute, les Parisiens ont tué les derniers espoirs du petit Poucet.

Le gardien Sergio Rico a d'abord arrêté le penalty d'Idrissa Kanouté (39e) puis, dans la foulée d'un contre assassin, Cavani a marqué le but du break (40e, 2-0) pour assomer le stade Robert-Bobin de Bondoufle.

En une poignée de secondes, le PSG est passé d'un éventuel retour aux vestiaires difficile à un boulevard vers les 16es de finale de la doyenne des compétitions, grâce à deux joueurs qui ont peu foulé les terrains cette saison.

En ajoutant les buts du "Titi" Adil Aouchiche (30e) à la conclusion du bon travail de Colin Dagba, de Pablo Sarabia (63e, 70e) et d'Eric Maxim Choupo-Moting (87e), autant de "coiffeurs", l'entraîneur Thomas Tuchel peut se réjouir de l'apport de son banc, avant le calendrier marathon qui mettra au défi son management.

- Sarabia N.7 exceptionnel -

Même en ménageant Neymar, Kylian Mbappé, Mauro Icardi, Keylor Navas, Angel di Maria, Marquinhos et Marco Verratti, le technicien allemand a tiré de ce 7e succès consécutif --plus longue série de la saison-- des enseignements positifs, notamment sur l'état de forme de Cavani, une très bonne nouvelle pour lui.

L'Uruguayen, titulaire pour la première fois en deux mois, a inscrit son premier doublé de la saison (41e, 61e). Il a commencé à retrouver l'efficacité qui le fuyait depuis des mois, entre ses récurrentes blessures et l'avènement de Mauro Icardi qui l'a poussé sur le banc.

Alors que des rumeurs l'envoient à l'Atlético Madrid dès cet hiver, "Edi" a prouvé qu'il pouvait encore être utile au PSG, même si ses détracteurs pointeront du doigt son déchet qui a mis en lumière le gardien de Linas Ali Lutumba (27e, 37e,54e, 59e).

Cavani s'est aussi rapproché de la barre des 200 buts avec le PSG --il en est à 198--, un chiffre d'autant plus symbolique que le club est entré dans l'année de ses 50 ans.

Egalement décisif, Pablo Sarabia n'avait plus marqué dans les compétitions nationales depuis octobre. Il a honoré le N.7 qu'il portait exceptionnellement, en raison du règlement de la Fédération. Mais Mbappé, son détenteur, va vite le récupérer: aux titulaires d'avancer dans la voie ouverte par les remplaçants.