Coupe du Roi - Le Barça atomise Séville en finale

COUPE D’ESPAGNE – Grâce à un doublé de Suarez et des buts de Messi, Iniesta et Coutinho, le Barça a humilié Séville samedi soir en finale de la Coupe du Roi (5-0), au stade Wanda Metropolitano de Madrid. Les Catalans remportent ce trophée pour la 4e saison d’affilée, et la 30e fois de leur histoire.

Pour sa dernière finale avec le Barça, Iniesta a participé à la fête… (REUTERS/Susana Vera)

 

Récemment éliminé par la Roma en quart de finale de C1, le Barça s’est bien racheté samedi soir en s’offrant la 30e Coupe du Roi de son histoire – et la 4e d’affilée – en humiliant des Sévillans au fond du trou après 8 matches sans succès toutes compétitions confondues.


Dans une partie à sens unique, les Catalans ont plié la finale lors des 45 premières minutes. Suarez a ouvert la marque de près, sur un caviar de Coutinho (14e). Puis Messi a fusillé du gauche Soria à l’entrée de la surface, servi par une talonnade magistrale de Jordi Alba (31e). Juste avant la pause, Suarez s’est offert un doublé en étant à la conclusion d’un magnifique une-deux avec Messi (40e). Le score aurait pu être bien plus lourd sans le talent de Soria (CF de Messi à la 9e minute) ou la malchance des Catalans (barre d’Iniesta à la 29e minute).


Au retour des vestiaires, le film fut le même avec des Barcelonais morts de faim et des Blanquirrojos totalement sous l’eau. Pour sa dernière finale avec le FCB (avant un départ probable en Chine cet été), Iniesta a lui aussi participé à la fête en inscrivant le but du 4-0, idéalement servi par Messi (52e). Puis ce fut au tour de Coutinho de transformer un penalty sifflé en raison d’une main de Lenglet dans la surface (69e). Jusqu’ici, seuls le Real Madrid (entre 1905 et 1908) et l’Athletic Bilbao (entre 1930 et 1933) avaient réussi l’exploit de remporter 4 Coupes d’Espagne d’affilée.




Les tops et les flops
L’homme du match côté Barça se nomme Messi. L’attaquant argentin a été dans tous les bons coups en étant buteur et double passeur. Mention très bien à Iniesta qui a crevé l’écran pour sa dernière finale avec les Catalans et qui est sorti très ému sous les ovations du public. Suarez a inscrit un doublé et Coutinho a montré de belles choses. En défense, Umtiti et les siens n’ont quasiment jamais été inquiétés par les Sévillans. En regardant la performance exécrable de Muriel en attaque, on se demande pourquoi Ben Yedder a passé son match sur le banc.




En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages