Coupe Davis: la fédération internationale reprend la main, fin du partenariat avec Kosmos

La Fédération internationale de tennis (ITF) a décidé de reprendre la main sur l'organisation de la Coupe Davis et de mettre fin au partenariat avec Kosmos initié en 2018, a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué à l'AFP.

"L'ITF confirme que son partenariat avec Kosmos Tennis pour la Coupe Davis se termine dans sa cinquième année", écrit l'ITF.

Le groupe d'investissement Kosmos, présidé par l'ancien footballeur espagnol Gerard Piqué, proposait une formule largement revisitée de la compétition par équipes plus que centenaire depuis son édition 2019.

"L'ITF s'est assurée que les aléas financiers sont couverts et, en tant que dépositaire de la compétition, nous organiserons les qualifications et les phases finales de l'édition 2023 comme prévu, avec la phase finale à huit équipes organisée à Malaga, en Espagne, au mois de novembre", précise-t-elle cependant.

Une source proche du dossier explique que l'ITF et Kosmos ont échoué à trouver un accord financier.

Depuis sa réforme radicale, et l'abandon notamment de la populaire formule des rencontres à domicile et à l'extérieur (premier tour excepté) et des matches en cinq sets, la Coupe Davis relookée peinait à convaincre.

Le président de la Fédération française de tennis Gilles Moretton s'est félicité de cette décision. "J'ai toujours lutté contre ce nouveau format de la Coupe Davis, une institution dans notre sport. C'est une grande victoire pour le tennis", écrit-il dans un message transmis à plusieurs médias dont l'AFP.

L'ITF ne s'est toutefois pas prononcée à ce stade sur la formule de la Coupe Davis au-delà de l'édition 2023.

es/cd/