Le coup de gueule de Slimane après un contrôle dans le Thalys

Marie Poussel

Le chanteur dit avoir été victime d’un contrôle au faciès.


C'était la fois de trop pour Slimane. Ce lundi après-midi, l'artiste rentrait tranquillement de Belgique où il a enregistré pendant trois jours des émissions pour la version belge « The Voice » dans laquelle il officie désormais en tant que jury. Le chanteur de 28 ans s’installe dans le Thalys, accompagné de son manager, direction la gare du Nord à Paris. Là, il dit avoir été « victime de racisme ordinaire » lors d’un contrôle policier, comme il le raconte dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

« Je suis énervé et surtout triste. C'est pour cette raison que j'ai décidé d'en parler, explique Slimane. Il y a un contrôle du wagon et tout le monde se fait contrôler. Mon manager et moi-même donnons nos pièces d'identité, le policier ne garde que ma pièce et quand je lui demande pourquoi, il me dit que c'est pour la vérifier. (…) Et je me rends compte que je suis la seule personne à qui il a pris la pièce d'identité pour la vérifier. Je réfléchis, puis regarde autour de moi et je me rends compte qu'il n'y a que des hommes d'une trentaine d'années d'apparence caucasienne et que je suis le seul avec un faciès et un nom à connotation musulmane. Je commence à me poser des questions, et je me dis que je ne peux pas laisser passer cela, que c'est une sorte de racisme du quotidien et de ségrégation ».




Slimane décide alors d'aller interroger le fonctionnaire. « Je vais très gentiment leur demander et avec beaucoup de politesse pourquoi je suis le seul, et il me répond qu'il y a des problèmes de fausses cartes d'identité en ce moment, et me répond que ce n'est pas à cause de mon nom ou mon faciés. » Il se retrouve alors face à trois policiers. Aucun d'entre eux n’a visiblement reconnu le chanteur. « Le policer commence à crier très fort, en disant que je n'ai pas le droit de le traiter de racisme. Je lui réponds que c'est la (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Jean-Luc Azoulay, son ex-producteur : « Mallaury Nataf est vivante »
«La France a un incroyable talent» va reprendre sans Gilbert Rozon
Australie : décès de George Young, « mentor » du groupe de hard rock AC/DC
Edition : 10 polars pour frissonner dès l’automne
Juliette Binoche sur Harvey Weinstein : «Je savais très bien quelle bête il y avait en lui»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages