Le coup de gueule de Philippe Besson contre notre époque