Coup de froid : les maraudes viennent en aide aux sans-abri

À Rennes (Ille-et-Vilaine), alors que le couvre-feu débute, les bénévoles de la Croix-Rouge commencent leur maraude dans un froid glacial. En plus des boissons chaudes et des repas, les équipes distribuent du matériel pour que les sans-abri puissent se réchauffer, comme des bouillottes. Le froid est difficile à supporter dehors, mais les hébergements d’urgence sont complets. "On survit, de toute façon on n’a pas le choix, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, mais la Croix-Rouge, ils sont là", témoigne un homme qui a voulu rester anonyme. 40 sans-abri rencontrés chaque soir Pour son dernier arrêt de la soirée, le camion se gare à la sortie du centre-ville, où les bénévoles retrouvent Jean-Pierre, sans domicile fixe depuis 20 ans. Pour lui, leur présence est essentielle. "On a l’habitude de les voir, ça dépanne beaucoup, on arrive toujours à échanger avec eux", explique-t-il. Cette nuit-là, comme chaque soir, la Croix-Rouge a aidé une quarantaine de sans-abri.