Coup de foudre, infidélité... Quand l'amour (et ses affres) ont une explication scientifique

·1 min de lecture

"Le mystère est la poésie de l'amour." Voilà ce qu'écrivait George Sand en 1860 dans son ouvrage Constance Verrier. Pourtant, à quelques jours de la Saint-Valentin, la science semble en mesure d'expliquer l'amour et ses affres, ou du moins une partie. Dans "Sans Rendez-vous" jeudi, Jimmy Mohamed fait donc le point sur les mécanismes scientifiques qui se cachent derrière l'amour, à commencer par le coup de foudre. 

>> LIRE AUSSI - Mais au fait, d'où vient la Saint-Valentin ?

Le coup de foudre existe-t-il vraiment ? 

S'il est sans doute le phénomène le plus connu en matière d'amour, le coup de foudre est, d'un point de vue scientifique, loin de son image d'Epinal. "Le coup de foudre n'existe pas, puisqu'il n'y a pas d'alchimie qui va se créer entre deux personnes", affirme le médecin. En revanche, un coup de foudre va "entraîner une attirance physique qui peut être déclenchée tout simplement par le regard soutenu d'une autre personne". Dans ce cas, le cerveau va être "inondé de dopamine", la "molécule du plaisir". "Et c'est l'afflux massif de ce neurotransmetteur qui va susciter le désir et l'envie d'entamer une relation".

Quant à l'attachement pour une personne, il se développe avec "des relations intimes, mais pas forcément sexuelles, qui vont permettre de sécréter de l'ocytocine, surnommée l'hormone de l'attachement". 

L'amour peut-il rendre aveugle ? 

Autre adage sur l'amour : il rend aveugle. Et c'est en partie vrai, selon Jimmy Mohammed. "Quand on commence à tomber am...


Lire la suite sur Europe1