Coup d'envoi de la COP27 pour réveiller le combat pour le climat

© JOSEPH EID / AFP

La conférence mondiale de l'ONU sur le climat s'est ouverte dimanche à Charm el-Cheikh en Egypte pour tenter de donner un nouveau souffle à la lutte contre le réchauffement climatique et ses impacts, pour lesquels les pays du Sud réclament des dédommagements financiers. "L'Egypte ne s'épargnera aucun effort", a assuré en ouverture le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri, qui préside la COP27 . "Nous devons être clairs, aussi difficile que soit le moment actuel, l'inaction équivaut à de la myopie et ne peut que retarder la catastrophe climatique", a affirmé le président sortant de la précédente COP à Glasgow, Alok Sharma.

Cette 27e conférence de l'ONU sur le climat (COP27), rassemblera presque 200 pays pour deux semaines, au chevet d'une planète frappée par les catastrophes : inondations historiques au Pakistan, canicules à répétition en Europe, ouragans, incendies, sécheresses... Le combat pour le climat est une "question de vie ou de mort, pour notre sécurité aujourd'hui et pour notre survie demain", a insisté récemment le patron de l'ONU Antonio Guterres.

La conférence "doit poser les fondations pour une action climatique plus rapide et plus courageuse, maintenant et pendant cette décennie qui décidera si le combat pour le climat est gagné ou perdu", a-t-il averti. Les émissions de gaz à effet de serre doivent en effet baisser de 45% d'ici 2030 pour avoir une chance de limiter le réchauffement à 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle, objectif le plus ambitie...


Lire la suite sur Europe1