Coup d'État en Birmanie : des possibles crimes contre l'humanité de l'armée selon l'ONU

Neuf manifestants ont été tués le 11 mars en Birmanie où, selon un expert de l'ONU, la junte "commet probablement des crimes contre l'humanité", tandis que l'ancienne dirigeante Aung San Suu Kyi a été accusée par les militaires de corruption.