Coup d'État au Mali : la France fait pression sur la junte

La France "a décidé de suspendre les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes", a annoncé jeudi le ministère des Armées, après le récent coup d'État du 24 mai. Et cela "dans l'attente de garanties" sur un retour des civils au pouvoir à l'issue d'élections prévues en février. Les précisions de Bruno Daroux, chroniqueur international à France 24.