Coup de com' ? Total supprime (une petite partie) de ses paiements à la junte birmane

·1 min de lecture

Ce 26 mai, Total a décidé de suspendre les paiements aux actionnaires d'un gazoduc appartenant en partie à l'armée birmane. Une opération attendue par les civils et les associations mais qui s'apparente à un coup de communication facile.

Le vent tournerait-il pour la junte birmane ? Après plus de trois mois de pression, Total a décidé de suspendre les paiements dus à l'armée birmane pour l'exploitation d'un gazoduc dans le pays. " Compte tenu du contexte instable en Birmanie, suite à une proposition conjointe par Total et Chevron lors de l'assemblée générale de MGTC (Moattama Gas Transportation Company Limited) du 12 mai dernier, toutes les distributions aux actionnaires de cette société ont été suspendues ", indique le géant français des hydrocarbures dans un communiqué publié ce mercredi 26 mai.Parmi les actionnaires de MGTC, on retrouve notamment la Myanmar Oil and Gas Enterprise (MOGE), détenue par la junte. Cette décision fait suite aux demandes répétées de la société civile birmane, sauvagement réprimée par l'armée depuis le coup d'État du 1er février dernier.Dans une enquête publiée le 5 mai, le quotidien Le Monde dévoilait un montage financier de la MGTC permettant de financer, à hauteur de centaines de millions de dollars, la Tatmadaw, les forces armées birmanes. Une accusation que Total dément, n'évoquant qu'une opération " classique " que le gouvernement démocratique avait acceptée lorsqu'il était encore au pouvoir.Purement symboliqueAlors que cette...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Brûler du bois pour sauver la planète : coup de génie ou fausse solution ?

"Coup pour coup", "Antidisturbios"… : L’Espagne, nouvel eldorado des séries

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles