Coup de cœur pour le pied de nez aux médecins alarmistes