Le coup de cœur d'Eric-Emmanuel Schmitt pour l'arobase