Coulommiers : Nicolas Caux, nouveau patron des Républicains dans la 5e circonscription

Sébastien Roselé
Nicolas Caux, 42 ans, est le nouveau représentant des Républicains dans la 5e circonscription législative (Coulommiers et environs)

Les Républicains dans la 5e circonscription, c’est désormais lui. Nicolas Caux, le maire LR de Faremoutiers, vient d’être nommé représentant du parti de la droite sur cette circonscription. Depuis que le député réélu Franck Riester a été évincé des Républicains pour cause d’accointances avec le gouvernement Macron, la circonscription dont le centre est Coulommiers, n’avait plus de représentant officiel des Républicains. Le vide a été comblé.

Nicolas Caux, 42 ans, est maire de Faremoutiers depuis 2014 et vice-président au Pays de Coulommiers en charge de la sécurité, du sport et de la culture. L’élu souhaite « reconstruire le parti LR depuis la base ». Ses objectifs sont clairs. D’abord animer la campagne des élections internes aux Républicains. « J’invite tous nos militants à se rassembler et à soutenir celui ou celle qui sera élu. Pour ma part, mon vote ira à Laurent Wauquiez. »

D’autre part, il veut soutenir les communes qu’il sent menacées par le gouvernement En Marche. « La politique du président Macron n’est pas orientée vers les collectivités territoriales et encore moins vers les territoires ruraux », déplore-t-il. Enfin, sans le nommer, il glisse une petite pique à destination de son ancien collègue LR Franck Riester, qui est depuis devenu coprésident à l’Assemblée nationale d’Agir-Les Constructifs. « Cette situation (la déconfiture des Républicains et des Socialistes aux législatives en juin dernier, NDLR) aura au moins eu l’avantage de faire sortir du bois tous ces francs-tireurs qui préfèrent à l’intérêt général leurs ambitions personnelles et agir contre les LR alors que la menace est ailleurs. »

De son côté, l’ex-maire et toujours député Franck Riester explique que ce n’est pas à lui qu’il faut poser la question du devenir des Républicains dans sa circonscription. Mais il n’est pas en reste quand il s’agit de dézinguer ses ex-amis politiques. « Les responsables des Républicains m’ont évincé. C’est une purge politique. » C’est dit.

Nicolas Caux tiendra sa (...)Lire la suite sur LeParisien.fr

Provins : le compositeur de « Que je t’aime » raconte « son » Johnny
VIDÉO. Meilleray : « Une page se tourne » pour Johnny Star, sosie et doublure de Johnny
Un ancien des Guignols : « Johnny a coupé le nez de sa marionnette qu’il trouvait trop long »
Meaux-Chauconin : le député Parigi a visité une prison surpeuplée
Noisiel : libéré, Halim témoigne de ses 45 jours de rétention

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages