En coulisse, les sénateurs américains torpillent le budget Trump

Libération.fr
Le Sénat des Etats-Unis à Washington D.C.

Pour augmenter le budget militaire, Donald Trump voulait tailler dans tout le reste, à commencer par la diplomatie. Dans un rare consensus bipartisan, sénateurs républicains et démocrates viennent de rejeter ces coupes drastiques.

En plein tourbillon médiatique sur l’arrivée de l’ouragan Irma en Floride, l’information est passée presque inaperçue. Elle sonne pourtant comme un désaveu cinglant pour Donald Trump. Vendredi, une influente commission bipartisane du Sénat américain a voté deux projets de loi budgétaires aux antipodes des desiderata du président américain.

Aux Etats-Unis, le processus d’adoption du budget fédéral est extrêmement complexe. Dans un premier temps, généralement en début d’année (un peu plus tard lors d’un changement d’administration), la Maison Blanche présente un projet de budget censé refléter la vision politique du Président. Celui de Donald Trump, dévoilé fin mai et baptisé «Une nouvelle fondation pour la grandeur de l’Amérique», obéissait à une ligne directrice claire : augmentation massive des dépenses militaires et de sécurité, coupes drastiques partout ailleurs. Le budget Trump prévoyait ainsi une hausse de près de 10% pour le Pentagone (52 milliards de dollars supplémentaires), compensée notamment par la baisse drastique des dotations des affaires étrangères (-28%), de l’Agence de protection de l’environnement (-31%), de l’éducation (-14%) ou des centres nationaux de santé (NIH), principale institution publique en charge de la recherche médicale (-18%).

A lire aussiTrump coupe les fonds, l’Amérique monte au front

Unanimité

Au bout du compte, une chose importe toutefois : à Washington, c’est le Congrès, et non la Maison Blanche, qui tient les cordons de la bourse. Les parlementaires, s’ils doivent se mettre d’accord entre eux, n’ont en revanche aucune obligation de suivre les recommandations du président. Et c’est précisément ce qui vient de se passer. Le premier texte voté vendredi par le Senate Appropriations Committee, la commission en (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Chez les démocrates américains, la nationalisation du système de santé revient en vogue
Référendum en Catalogne : 700 maires menacés de poursuites et d'arrestation
L’UE a «le vent en poupe», Juncker à l’offensive
Référendum en Catalogne: 700 maires menacés de poursuites et d’arrestation
Attentat-suicide près d’un stade de Kaboul: au moins 3 morts

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages