Les couleurs éclatantes dans le monde animal en cinq exemples

Graeme Green, Photographe, reporter et journaliste
·2 min de lecture

Cet article de Martin Stevens a été publié en anglais sur le site du Projet New Big 5. Cette initiative internationale vise à créer un nouveau Big 5 de la photographie animalière, plutôt que de la chasse. Elle est soutenue par 150 photographes, défenseurs de l'environnement et organisations caritatives, dont le Dr Jane Goodall, Ami Vitale, Steve Winter, Brent Stirton, Save The Elephants, Dian Fossey Gorilla Fund, Polar Bears International, etc.

Dendrobates leucomelas, grenouille empoisonnée. © Donar Reiskoffer, Wikimedia commons, CC 1.2
Dendrobates leucomelas, grenouille empoisonnée. © Donar Reiskoffer, Wikimedia commons, CC 1.2

Il y a des millions d'années, les premiers animaux dotés d'yeux étaient incapables de distinguer les couleurs. Peu à peu, la vision en couleur a conféré aux animaux de nombreux avantages, les aidant à trouver de la nourriture, à attirer un partenaire ou à prévenir un ennemi, de la queue vibrante et grandiose du paon aux couleurs vives de la grenouille empoisonnée.

Le mandrill (Mandrillus sphinx) est un primate de la famille des cercopithécidés

Dans le monde naturel, la couleur est largement utilisée dans la compétition et pour l'intimidation. Les mandrills font partie des animaux qui le démontrent le mieux, un grand primate vivant en Afrique de l'Ouest.

Les mandrills sont inscrits sur la liste rouge mondiale des espèces menacées. © Pedro Jarque Krebs, tous droits réservés
Les mandrills sont inscrits sur la liste rouge mondiale des espèces menacées. © Pedro Jarque Krebs, tous droits réservés

Les mâles sont très impressionnants, environ deux fois plus grands que les femelles, pesant parfois plus de 30 kilogrammes. C'est leur face qui est leur caractéristique la plus frappante. Une bande rouge vif, flanquée de deux taches bleu électrique, s'étend des yeux au museau jusqu'au bout du nez. Les mâles ne s'entendent pas toujours bien et doivent repousser la concurrence afin d'atteindre une position dominante. Mais se battre est risqué et peu de mandrills choisissent de se faire mordre par un concurrent aux dents énormes. Au lieu de cela, les conflits physiques peuvent être évités par un étalage de couleurs, l'individu dominant arborant souvent des rouges et...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura