Couac sur le confinement à Paris : "Anne Hidalgo a préféré désavouer" son adjoint

·1 min de lecture

Qui est le vrai responsable de ce cafouillage ? 15 jours après l'annonce d'Emmanuel Grégoire, qui avait évoqué sur France Info l'idée d'un confinement de trois semaines à Paris, avant d'être sèchement corrigé par Anne Hidalgo, la question continue de se poser à l'Hôtel de Ville. Mais si tout le monde n'a pas la même version des faits, une hypothèse est revenue à plusieurs reprises depuis. Et elle pointe du doigt Anne Hidalgo, qui aurait rétropédalé et fait porter le chapeau à son premier adjoint, suite au tollé que l'annonce avait rapidement provoqué.

"Moi, je pense qu'elle l'a envoyé au feu, confirme un membre de l'exécutif dans Le Parisien. Anne Hidalgo a préféré faire marche arrière et le désavouer". L'hypothèse voulant qu'Emmanuel Grégoire n'aurait pas agi sans l'aval de la maire avait déjà été évoquée dans Le Figaro : en privé, le premier adjoint assurerait avoir reçu "le feu vert" de l'élue socialiste pour évoquer un reconfinement sur France Info.

Feu vert ou pas, l'épisode risque en tout cas de laisser des traces à l'Hôtel de Ville. Car le cafouillage semble avoir réveillé tensions et rivalités en coulisses. "Il a un côté omniprésent qui peut en agacer certains", estime une adjointe à propos d'Emmanuel Grégoire, qui rêverait du fauteuil de maire. Certains interprètent également la sortie du premier adjoint comme une volonté de "se faire mousser", alors que l'édile était en congés, tandis que d'autres soulignent des tensions avec Patrick Bloche, l'adjoint chargé de l'Education (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Je vais regarder la série Queen" : ce lapsus de François Hollande moqué dans C à vous
Marina Foïs : qui est son fils Lazare Lartigau, pilote de karting ?
VIDEO - Héritage de Guy Bedos : "Il n y a rien du tout" révèle sa fille Victoria
La nouvelle angoisse d’Emmanuel Macron ? Le passage à l’heure d’été
Interview choc de Meghan et Harry : pourquoi la reine a attendu 56h pour réagir