Côtes-d'Armor : il meurt après avoir appelé 5 fois les services de secours

·2 min de lecture
Après s’être entaillé une main en cuisinant, un homme de 51 ans est décédé à Lanfains (Côtes-d’Armor), en décembre 2020. (Photo d'illustration : Getty Images)

Un homme de 51 ans est mort en décembre 2020 après s'être entaillé la main avec un couteau, en se vidant de son sang. Malgré des appels répétés, les services de secours ne sont intervenus qu'au bout de plusieurs heures.

Le 13 décembre 2020, un habitant de Lanfains, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) est décédé après s'être entaillé la main en cuisinant. L'individu avait pourtant contacté les services de secours à cinq reprises, rapporte Le Télégramme

A 20h36, ce soir-là, l'homme blessé à la main passe un premier appel au centre de traitement de l’alerte des pompiers (CTA). Le quinquagénaire explique qu'il n'arrive pas à arrêter le saignement qui "sort en jet."

L'opérateur lui explique que les secours vont arriver et qu'il va lui passer le Samu. L'homme refuse mais le médecin du Samu envoie finalement une ambulance privée. 

Selon les information du quotidien régional, et à la demande du Samu, l'ambulance est déroutée sur une intervention, jugée plus urgente.

5 appels passés

Avec son voisin, le blessé rappellera le 18 à quatre reprises. Chaque appel aurait été supervisé par le Samu expliquant que l'ambulance allait arriver. 

"Il y avait une caserne de pompiers à dix minutes de la victime. Elle n’a jamais été mise dans la boucle", a expliqué un pompier "écœuré", au Télégramme 

Lors du dernier appel, à 23h09, l'homme dit ressentir "une douleur insupportable" dans la poitrine. L’ambulance privée se rend enfin à son domicile et trouve le quinquagénaire en arrêt cardio-respiratoire. Les ambulanciers tentent de le réanimer, avec un massage cardiaque, sans succès. Le défibrillateur ne fonctionne pas. 

À 23h32, le Samu déclenche l’intervention d’un infirmier des sapeurs-pompiers, qui arrive sur les lieux à minuit, quelques instants seulement avant l’équipe médicale du Samu mais il sera trop tard. Aucune enquête n'a été ouverte.

VIDÉO - Un jeune homme condamné pour avoir simulé un accident de scooter

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles