« Costa Brava Lebanon », « Mi iubita, mon amour »… Les critiques des films en salles cette semaine

© Rudy Bou Chebel/Tandem Films

Costa Brava Lebanon ***

De Mounia Akl, avec Nadine Labaki, Saleh Bakri. 1h47.

Dans un futur proche, une famille libanaise a fui la pollution de Beyrouth pour vivre dans les montagnes. Une décharge pseudo écologique compromet bientôt sa tranquillité. Prix de la critique au dernier Festival de Montpellier, ce premier film s’appuie sur l’emménagement des voisins importuns, dont les véhicules de chantier sont filmés tels des envahisseurs venus de l’espace, pour révéler les désaccords d’une famille désunie. La résonance avec la situation dramatique du pays est évidente. Comme le talent de la réalisatrice qui livre un récit d’émancipation aussi touchant que maîtrisé. Bap.T.

Mi iubita, mon amour **

De et avec Noémie Merlant, Gimi Covaci. 1h35.

Venue fêter son enterrement de vie de jeune fille en Roumanie avec ses copines, Jeanne voit son voyage prendre une tournure inattendue quand on leur vole leur voiture. Les quatre jeunes femmes sont recueillies par une famille Rom. Noémie Merlant signe un premier film romantique, sensible et pudique en orchestrant la rencontre de deux cultures qui s’apprivoisent pour parler le même langage de tolérance et d’amitié. Son récit a un peu les qualités de ses défauts : maladroit mais doté d’une belle énergie et d’une sincérité touchante. Il fait au passage l’éloge de l’inattendu, de l’ordinaire et des promesses qu’il recèle. Des premiers pas réussis. Bap.T. 

Sundown *

De Michel Franco, avec Tim Roth et Charlotte Gainsbourg. 1h23.

Neil passe des vacance...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles