En Corse, quelles sont ces bouées météo qui vont être installées après les orages ?

Le gouvernement a annoncé le déploiement de cinq bouées météorologiques pour mieux prévoir les tempêtes, après celle qui a fait cinq morts en Corse.

MÉTÉOROLOGIE - Une semaine après les vents meurtriers qui ont frappé la Corse, le gouvernement a annoncé jeudi 25 août le déploiement de cinq bouées météorologiques pour mieux prévoir les tempêtes.

« Nous avons connu un épisode exceptionnel d’une rare violence, mais cela nous oblige à mettre des moyens pour être en capacité de mieux prévenir », a déclaré à l’AFP par téléphone le secrétaire d’État à la Mer, Hervé Berville.

Après avoir placé la Corse en vigilance jaune aux orages le 17 août, Météo-France avait basculé l’île en vigilance orange seulement quelques minutes avant que les rafales ne viennent frapper les côtes le lendemain vers 08 h 30. Très brutale et soudaine, la tempête avait fait en quelques heures seulement d’énormes dégâts, et causé la mort de cinq personnes.

Des bouées installées « ni trop près ni trop loin des côtes corses »

En visite sur l’île jeudi, après avoir visité les lieux les plus touchés par ces orages meurtriers à l’instar de Girolata (Corse-du-Sud) et Calvi (Haute-Corse), Hervé Berville a estimé qu’il fallait « s’adapter aux conséquences du changement climatique, mieux prévenir pour mieux protéger la population ».

Mercredi le Conseil des ministres avait ainsi acté l’acquisition prochaine de cinq bouées météorologiques pour « renforcer nos capacités d’anticipation ». Ces bouées seront en mer mi-2023, a précisé le secrétaire d’État, expliquant qu’il fallait « le temps de les construire ». Les bouées seront installées, en concertation avec des scientifiques et acteurs de la mer, « ni trop près ni trop loin des côtes corses ».

Une bouée météorologique est équipée de systèmes permettant la mesure de paramètres météorologiques et océanographiques. Elle peut transmettre ces données à terre par liaison radio ou par satellite. Les bouées météorologiques mesurent principalement la pression atmosphérique, la vitesse et la direction du vent, la température de l’air et de la mer, l’humidité de l’air, ainsi que la période, la hauteur et la direction des vagues.

La mise en place de ces bouées avait été évoquée par le conseil exécutif corse, le 18 août dernier. Il avait ainsi estimé que leur déploiement « au large de l’île » aurait peut-être permis « de détecter la violence de la tempête avant qu’elle ne déferle sur les côtes ». Comme le précise TF1, la baisse des effectifs chez Météo-France, qui a vu sa subvention baisser de 20 % sur dix ans, a également été largement mise en cause pour tenter d’expliquer la détection tardive de la tempête.

VIDÉO - Corse : "Un corps sans vie a été retrouvé en mer", annonce la préfecture maritime de la Méditerranée