Corse : l'accostage d'un bateau de croisière, retardé par des nationalistes

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Un bateau de croisière de la compagnie TUI, le "Mein Schiff 2", a accosté samedi matin à Ajaccio avec une heure de retard après avoir été bloqué dans le golfe par des militants nationalistes corses . Dès l'aube, cinq militants de Core in Fronte, parti indépendantiste représenté à l'assemblée de Corse, ont grimpé dans une petite embarcation et empêché le géant de s'arrimer au port ajaccien pendant qu'une dizaine de soutiens manifestaient sur le quai.

 

>> LIRE AUSSISurtourisme : la Corse met en place des quotas pour les vacanciers dès l'été 2022

"Nous tenions à mener cette action avec cette compagnie, car elle a été condamnée en mai dernier pour des rejets excessifs sur le port de Marseille. Nous ne sommes pas contre les croisières par principe, nous demandons simplement une régulation et une étude approfondie sur l'impact environnemental et sanitaire. On sait déjà qu'un bateau à quai durant une journée, moteur en marche, pollue autant que 800.000 à 1 million de voitures. Nous choisirons toujours la santé à l'économie", a expliqué à l'AFP Luc Bernardini, porte-parole de Core in Fronte.

"Une intoxication permanente"

"Le 17 juin, via nos réseaux sociaux, nous avons sollicité une réunion sur le sujet et nous n'avons eu aucune réponse. C'est pour cette raison que nous avons agi", a justifié le porte-parole, parlant d'"une action symbolique". Les militants ont eux évoqué "le respect du peuple" qui n'a pas "à subir une intoxication permanente".

 

>> LIRE AUSSICorse ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles