Corse : après de violents incendies, le danger s'éloigne

Les Canadair ont enfin pu survoler la commune mercredi 12 février. Mercredi matin, une fois le vent tombé, ils ont effectué leurs premiers largages sur Biguglia (Haute-Corse). Désormais, les feux ne menacent plus les habitations. Au nord de l'île de Beauté, plus de 400 hectares ont brûlé depuis mardi. Mais c'est au sud que la situation était la plus préoccupante : 3 500 hectares sont partis en fumée. Au sol, les pompiers avancent difficilement dans une végétation très dense. "Le feu se propage moins vite" Dans la nuit, c'était le soulagement au poste de commandement. "Le vent s'est calmé donc le feu se propage beaucoup moins vite", explique un sapeur-pompier. La centaine d'habitants qui avaient dû être confinés dans le village de Sari-Solenzara (Corse-du-Sud) peut à nouveau circuler. Les pompiers vont devoir travailler encore plusieurs jours pour venir à bout des brasiers.