Publicité

Le "corridor de Philadelphie" : un objectif pour Netanyahu, une ligne rouge pour l’Égypte

Le "corridor de Philadelphie" est une zone tampon entre la bande de Gaza et l’Égypte. Ce couloir de 100 mètres de large et de 14 km de long pourrait représenter la seule voie de passage pour des centaines de milliers de Palestiniens en cas d’offensive majeure de l’armée israélienne à Rafah. Benjamin Netanyahu affirme depuis des semaines vouloir prendre le contrôle de ce couloir, une menace qui inquiète les autorités égyptiennes. Décryptage.

Malgré les mises en garde internationales contre une catastrophe humanitaire inéluctable à venir, le Premier ministre israélienne, Benjamin Netanyahu, semble déterminé à lancer une offensive terrestre sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière égyptienne.

Dans un discours à la télévision, il a déclaré, le 7 février, avoir ordonné à l’armée de "préparer" une telle opération contre cette ville, devenue un gigantesque campement surpeuplé où sont réfugiés, selon l'ONU, 1,4 million de Palestiniens. Des hommes, des femmes et des enfants ayant fui la guerre qui fait rage depuis quatre mois entre Israël et le Hamas.

Son objectif : empêcher toute incursion armée, contrôler les déplacements des Palestiniens dans les deux sens, et le trafic d'armes entre le Sinaï égyptien et la bande de Gaza.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Mahmoud Abbas condamne avec "véhémence" le projet israélien d'offensive sur Rafah
Gaza : Josep Borrell met en garde contre une "catastrophe humanitaire" à Rafah
Benjamin Netanyahu balaie les espoirs de trêve, vers une "guerre perpétuelle" à Gaza ?