Corrida : l’exécutif compte s’opposer à la proposition de loi d'interdiction déposée par La France insoumise

© Patrick Frilet/Sipa

Examinée en commission des Lois de l'Assemblée le 16 novembre, puis lors de la niche parlementaire LFI du 24 novembre, la proposition de loi visant à abolir la corrida embarrasse la majorité présidentielle. D'après les informations obtenues mardi par Le Figaro , l'exécutif prévoit de s'élever contre ce projet d'interdiction, porté par le député LFI et ancien journaliste Aymeric Caron. Le gouvernement à donné la responsabilité à la secrétaire d'État à la Ruralité, Dominique Faure, de prendre la parole en défaveur de ce texte dans l'hémicycle. « Nous ne devons pas tomber dans le radicalisme du député qui porte le texte. Il ne faut pas opposer émotion et attachement au terroir. Mon objectif sera d'échanger et d'apaiser », a déclaré l'élue d'Occitanie au cours d'une réunion intergroupe tenue dans la matinée.

Le gouvernement clarifie sa position

Alors que le débat sur la corrida a longtemps créé des clivages au sein du gouvernement, ce dernier clarifie désormais sa position. « Il faut respecter ce qui fait l'identité de certains territoires, que l'on apprécie ou pas la corrida », indique un membre du sommet de l'État, auprès du Figaro. « Nous ne sommes pas favorables à une mesure qui vise, si l'on est précis, à interdire la corrida dans les endroits où elle est aujourd'hui autorisée, c'est-à-dire les endroits où elle est une pratique continue depuis des décennies. Dans le reste du pays, elle n'est pas autorisée », ajoute cette même source au nom des siens.

Si le gouvernement comp...


Lire la suite sur LeJDD