La correspondance de Marie-Antoinette aux rayons X

Lettre du comte de Fersen à Marie-Antoinette, datée du 10-12 octobre 1791) Ces passages témoignent ainsi d'une relation intime qui, pour le comte de Fersen, n'avait pas encore été attestée. Attention cependant : aussi tentant que cela puisse l'être, ces passages ne permettent pas de trancher définitivement quant à la nature véritable de leurs sentiments, l'interprétation des textes étant toujours sujette à caution. Pour les historiens, il s'agit surtout de restaurer l'intégrité de cette correspondance et de reconstituer l'histoire chaotique de son élaboration et de sa transmission.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles