Corrèze: quatre personnes mises en examen pour viols dans un contexte sectaire

·2 min de lecture

Le "gourou" présumé appelait à "libérer l'esprit et la spiritualité par des pratiques sexuelles". Il est accusé de "viols, viols en réunion et agressions sexuelles" sur quatre adeptes.

Deux hommes et deux femmes ont été mis en examen ce jeudi à Limoges pour viols et agressions sexuelles, notamment sur mineure, dans un contexte de dérive sectair, a fait savoir le parquet de Tulle. Ces quatre personnes ont été arrêtées mardi à Bort-les-Orgues et Saint-Sylvain, en Corrèze. 

Parmi eux, un homme de 73 ans, responsable d'une structure appelée "L'Ecole de la connaissance" et considéré comme le "gourou". On compte également le fils de ce septuagénaire et deux autres femmes. Dans un contexte d'organisation assimilée à une secte, elles sont soupçonnées d'avoir participé à des degrés divers à des "viols, viols en réunion et agressions sexuelles" sur quatre adeptes: un homme, deux femmes et la fille de l'une d'elles, mineure au moment des faits.

Le parquet a requis un placement en détention provisoire pour le principal accusé, les trois autres mis en examen ont été placés sous contrôle judiciaire. Ce sont sept signalements faits à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires" qui ont permis de mettre au jour les agissements de au sein de l'Ecole de la connaissance. 

"Libérer l'esprit par des pratiques sexuelles" 

Selon le journal La Montagne, qui a le premier fait état de ces informations, rien, aucun signe ni panneau, ne matérialisait la présence de cette structure dans une maison du centre de Bort-les-Orgues, mais elle dispose en revanche d'une présence sur internet et via une chaine YouTube.

Des supports sur lesquels le "gourou" présumé expose un argumentaire "faisant état de la nécessité de libérer l'esprit et la spiritualité par des pratiques sexuelles", selon le journal. Des stages d'un week-end ou d'une semaine étaient proposés dans la maison du centre de Bort-les-Orgues ou celle de Saint-Sylvain.

L'enquête a commencé après une première plainte reçue en avril. Dans le cadre d'une information judiciaire ouverte ce jeudi par le pôle criminel à Limoges, elle est désormais menée par la section de recherches de Limoges et la brigade de recherches de Tulle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - FEMME ACTUELLE - Carla Bruni : l'ex-patron d'Élite accusé d'agressions sexuelles, elle prend la parole :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles