"Le corps et l'âme" au musée du Louvre : la sculpture de la Renaissance italienne dans toute sa splendeur, de Donatello à Michel-Ange

Manon Botticelli
·1 min de lecture

La Renaissance italienne en majesté au musée du Louvre. La sculpture, plus précisément. Celle du créateur de génie Donatello, du grand Michel-Ange, ou d'artistes moins connus du grand public mais qui ont marqué leur époque : Antonio del Pollaiolo, Guido Mazzoni, Andrea del Verrocchio ou encore Tullio Lombardo.

En étroite collaboration avec le Castello Sforzesco de Milan, le Louvre présente 140 œuvres, datant de 1450 à 1520 avec pour objectif d'étudier la diffusion du "nouveau style" de la Renaissance, de Florence au reste de l’Italie. "La Renaissance, c’est avant tout un retour à l’Antiquité classique avec un travail sur le corps humain, les canons de beauté et les jeux d’équilibre", explique Marc Bormand, conservateur du département des Sculptures au musée du Louvre. "L’homme est au centre de ce nouvel âge : son corps mais aussi son âme, avec ses passions, ses sentiments, ses émotions, que les artistes cherchent à mettre en valeur", continue-t-il.

Homme sacré et homme profane

L’exposition s’ouvre sur ce retour à l’antique avec une première partie, La fureur et la grâce, où les corps en torsion ou vêtus d'élégants drapés s'inspirent de modèles romains. Certaines de ces sculptures antiques sont d'ailleurs exposées, permettant au visiteur de mieux visualiser les influences. "Les artistes vont représenter (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi