Corps découverts en Dordogne : l'autopsie évoque la piste d'un féminicide suivi d'un suicide

© DAMIEN MEYER / AFP

"Les premières conclusions" de l'autopsie pratiquée sur le corps d'une femme de 40 ans, découverte morte lundi à Champcevinel, au nord de Périgueux (Dordogne), "accréditent l'hypothèse d'un homicide conjugal suivi du suicide de l'auteur", a annoncé mercredi le parquet.

"Le décès apparaît en effet consécutif à d'importantes violences exercées par un tiers sur le haut et le bas du corps, comprenant a minima de multiples coups portés avec les poings et les pieds", a détaillé la procureure de la République de Périgueux, Solène Belaouar dans un communiqué mercredi soir.

L'homme connu pour des faits de violences conjugales

Lundi, vers  8 heures, un homme de 51 ans avait été retrouvé pendu sur son lieu de travail dans la commune de Coulouniex-Chamiers. C'est en allant vérifier son domicile à Champcevinel, un village de 2.800 habitants distant de 9 kilomètres, que le corps de la quadragénaire avait été découvert par les enquêteurs.

Selon le parquet, l'homme et la femme, mère de deux enfants, dont une mineure, "entretenaient bien une relation de couple au moment de leur décès (...) émaillée de plusieurs séparations et surtout d'un certain nombre d'épisodes de violences, sur fond d'alcoolisation régulière du couple".

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

L'homme avait été condamné à six mois de prison avec sursis en 2014, puis à 12 mois de prison, dont 10 mois assortis de sursis en 2018, pour des "des faits de violences conjugales c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles