Coronavirus: Yann Barthès presque seul sur le plateau de «Quotidien»

Mercereau, Damien
Coronavirus: Yann Barthès presque seul sur le plateau de «Quotidien»

Le talk-show de TMC a accentué, jeudi, ses mesures de précautions sanitaires en ne laissant que le présentateur et un unique chroniqueur sur le plateau.

«Dispositif maxi-confinement, tout le monde est à la maison», a lancé Yann Barthès en introduction de «Quotidien» jeudi soir. Après avoir réduit de moitié sa durée de diffusion depuis lundi, le talk-show de TMC a réduit tout aussi considérablement le nombre de personnes sur le plateau. Au lieu de débuter l'émission debout aux côtés de ses chroniqueurs, Yann Barthès était assis à sa table avec Julien Bellver, seul, face à lui. Les autres ont assuré leur travail depuis chez eux en duplex.

» LIRE AUSSI - Coronavirus: pourquoi les chaînes de télévision multiplient les rediffusions de films

«Nous ne sommes que deux car les autres sont en confinement», a précisé le présentateur de «Quotidien» avant de s'adresser à Paul Gasnier, Martin Weill et Étienne Carbonnier. «Bienvenue dans ce qui reste de "Quotidien", bienvenue dans ce qui reste de Paris.» Absent de l'émission depuis plus d'une semaine, Pablo Mira a pu donner de ses nouvelles via Skype. «Trois mots pour résumer mon confinement? Acheter du PQ», a notamment répondu l'humoriste.

» LIRE AUSSI - Jean-Pierre Foucault: «Avec ce confinement, on redécouvre les joies que nous avions oubliées»

«Ce n'est pas que je ne t'aime pas Julien, mais je pense qu'on fait un peu pitié tous les deux sur le plateau», a ironisé Yann Barthès à la fin de «Quotidien» en remerciant chacun de ses chroniqueurs. «Nous nous excusons pour ces émissions dégradées, demain (vendredi, ndlr) c'est best of. Peut-être à lundi, peut-être...» Jeudi soir, le talk-show de TMC a été suivi par 2,2 millions de téléspectateurs en moyenne (7,6% de PDA) selon Médiamétrie.

» Suivez toutes les infos de TV Magazine sur Facebook et Twitter.

Retrouvez cet article sur TVMag.com

Coronavirus: L’Italie fait monter la pressions sur les «coronabonds»
Commerces: les petits bailleurs inquiets de ne pas toucher leur loyer
Coronavirus: en Chine, les captifs de Wuhan hésitent à ressortir
La monarchie britannique rattrapée par le coronavirus
Coronavirus: une prime pour les travailleurs qui se déplacent
Inscrivez-vous à la newsletter du TVMAG.com