Coronavirus : les variants régressent en France selon Jean Castex

·1 min de lecture

Bonne nouvelle sur le front de l'épidémie de Covid-19 en France ? Le premier ministre, Jean Castex, a affirmé dimanche 25 avril, que "les variants (sud-Africain et brésilien) sont très peu nombreux et ont tendance à régresser", lors d'un déplacement à l'aéroport de Roissy, en soulignant qu'il était "impératif de tenir cette ligne". Le chef du gouvernement s'est rendu en début de matinée pour constater la mise en œuvre du nouveau protocole pour les voyageurs en provenance de cinq pays à risque, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Argentine et le Chili.

"Toutes les précautions sont prises", a assuré le Premier ministre devant la presse, en prévenant que "nous avons engagé la bataille contre ces variants, qui sont une menace face à laquelle nous devons nous protéger". Cette intervention intervient alors qu'un premier cas du variant indien du Covid-19, responsable d'une flambée épidémique en Inde, a été détecté en Suisse. "Le premier cas du variant indien du Covid-19 a été détecté en Suisse", a annoncé dans un tweet, samedi 24 avril, l'Office fédéral suisse de la Santé publique.

Le cas a été détecté chez "un passager qui est arrivé en Suisse après avoir transité par un aéroport européen", a précisé l'Office. Jeudi 22 avril, les autorités belges de la détection dans leur pays avaient déjà annoncé que 20 étudiants indiens avaient été testés positifs au variant. Ce groupe de jeunes gens avaient atterri à Paris le 12 avril dernier. Jean Castex a toutefois voulu rassurer sur le phénomène (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mission Deep Time : après 40 jours les 15 volontaires sont enfin sortis de leur grotte
Affaire Carlos Ghosn : les enquêteurs français se rendront au Liban le 31 mai
Pourquoi le retour en Grande-Bretagne du fantasque patron de Dyson crée la polémique
SpaceX : les tenues de Thomas Pesquet réalisées par un grand costumier hollywoodien
Variants indien, brésilien : “on affole les populations exagérément”