Coronavirus: Le variant Delta provoque un rebond de la mortalité aux USA

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: LE VARIANT DELTA PROVOQUE UN REBOND DE LA MORTALITÉ AUX USA

(Reuters) - Le variant Delta du coronavirus est désormais la souche dominante dans le monde et s'accompagne aux Etats-Unis d'un rebond des décès dus au COVID-19, essentiellement parmi les personnes non vaccinées, ont déclaré vendredi des responsables américains de la santé publique.

Le nombre de cas de COVID aux Etats-Unis a augmenté vendredi de 70% et le nombre de décès de 26% sur une semaine, a déclaré la directrice des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le docteur Rochelle Walensky, lors d'un point de presse.

En moyenne sur sept jours, le nombre de cas enregistrés en 24 heures dépasse 26.000, à comparer à un plus bas d'environ 11.000 atteint le mois dernier, montrent les données des CDC.

Rochelle Walensky a relevé que 97% des personnes hospitalisées aux Etats-Unis en raison du COVID-19 n'étaient pas vaccinées. "Cela devient une pandémie des non vaccinés", a-t-elle dit.

Quelque 160 millions de personnes aux Etats-Unis, pays de 328 millions d'habitants, ont été intégralement vaccinés contre le COVID-19.

Egalement présent lors du point de presse, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies allergiques et infectieuses, a déclaré que le variant Delta, qu'il a qualifié de "redoutable", avait désormais été détecté dans une centaine de pays et constituait la souche dominante du coronavirus SARS-CoV-2 dans le monde.

(Reportage Carl O'Donnell, Jeff Mason et Lisa Lambert; version française Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles