Coronavirus : "La vague est très haute, notre angoisse est que les capacités de réanimation soient complètement submergées", s’inquiète un cardiologue

franceinfo

"La vague est très haute", s’est inquiété sur franceinfo dimanche 29 mars Olivier Milleron, cardiologue à l’hôpital Bichat à Paris, alors que le coronavirus a déjà fait 2 314 morts en milieu hospitalier en France. "Notre angoisse est que les capacités de réanimation soient complètement submergées", a expliqué celui qui est également membre du collectif Inter-hôpitaux. "On en est tout près", a-t-il alerté.

Coronavirus : suivez notre direct sur l'évolution de la situation en France et à l'étranger

franceinfo : Est-ce que les mesures annoncées samedi par le Premier ministre et le ministre de la Santé vous ont convaincu ?

Olivier Milleron : On prend acte. C’est peut-être un peu tard pour le matériel et les masques. Concernant l’augmentation des lits de réanimation, on entend depuis des années ce discours politique selon lequel le problème de l’hôpital est l’organisation mais on est tous impressionnés nous-mêmes de l’organisation que l’hôpital public a été capable de mettre en place en quelques jours. On a transformé nos hôpitaux publics en hôpitaux qui gèrent, au jour le jour, un afflux de malades inédit. On s’aperçoit donc que sans le gouvernement les hôpitaux sont capables de s’organiser, avec une capacité des personnels administratifs et médicaux à faire des choses fantastiques.

On est en train de transformer en quelques jours une structure dédiée aux soins chroniques à une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi