Coronavirus: Le vaccin Pfizer/BioNTech "efficace et sûr" chez l'adolescent, selon une étude

par Julie Steenhuysen
·2 min de lecture
CORONAVIRUS: LE VACCIN PFIZER/BIONTECH "EFFICACE ET SÛR" CHEZ L'ADOLESCENT, SELON UNE ÉTUDE

par Julie Steenhuysen

CHICAGO (Reuters) - Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi que leur vaccin anti-COVID-19 était sûr et efficace chez les adolescents de 12 à 15 ans, forts des résultats encourageants d'une étude qu'ils comptent communiquer rapidement aux autorités sanitaires à travers le monde.

Les nouvelles données sur ce vaccin, déjà autorisé pour les plus de 16 ans, seront transmises à la Food and Drug Administration (FDA) américaine et à l'Agence européenne du médicament (EMA) "aussi vite que possible", précisent dans un communiqué commun les deux entreprises, qui espèrent un élargissement des autorisations aux 12-15 ans.

Cité dans ce communiqué, Albert Bourlat, PDG du géant américain de la pharmacie, a fait part de son "espoir de commencer la vaccination de cette tranche d'âge avant le début de la prochaine année scolaire".

"Les premiers résultats que nous avons observés dans les études chez l'adolescent suggèrent que les enfants sont particulièrement bien protégés par la vaccination, ce qui est très encourageant au vu des tendances récentes" avec la propagation du variant britannique, a de son côté souligné Ugur Sahin, le PDG et co-fondateur de la biotech allemande.

Un essai clinique portant sur 2.260 adolescents âgés de 12 à 15 ans a démontré "une efficacité de 100% et une forte réponse immunitaire", avec 18 cas de COVID-19 dans le groupe ayant reçu un placebo contre aucun dans le groupe s'étant vu administrer le vaccin, est-il expliqué dans le communiqué conjoint des deux entreprises.

Il est apparu que le vaccin est également bien toléré dans cette population, avec des effets indésirables "globalement comparables à ceux observés chez les 16-25 ans", peut-on lire dans le communiqué.

Selon ces nouvelles données, un mois après la seconde injection, la concentration d'anticorps dirigés contre le coronavirus mesurée chez les 12-15 ans était comparable aux niveaux observés dans la tranche d'âge des 16-25 ans dans les essais cliniques menés chez l'adulte.

(Version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)