Coronavirus : un vaccin efficace testé chez le singe

Futura avec l'AFP-Relaxnews

Un vaccin expérimental a, pour la première fois, « largement protégé » des singes contre le nouveau coronavirus, affirme un laboratoire chinois à l'origine de la recherche. Le vaccin, qui utilise des agents pathogènes inertes du virus à l'origine de la maladie Covid-19, a été administré à huit macaques rhésus, qui ont ensuite été artificiellement contaminés trois semaines plus tard, selon la recherche publiée par le géant pharmaceutique Sinovac Biotech.

Ce vaccin expérimental protège efficace les singes contre le nouveau coronavirus ou diminue fortement sa charge virale, d'après le laboratoire chinois. © STR, AFP

Aucune trace détectable du virus

« Les quatre macaques qui ont reçu le vaccin à haute dose n'avaient aucune trace détectable du virus dans les poumons sept jours après leur contamination », assure le laboratoire qui a publié ces résultats le 19 avril sur le site bioRxiv. Quatre autres singes, à qui le vaccin a été administré à moins forte dose, présentaient une hausse de leur charge virale dans l'organisme mais parvenaient néanmoins à résister à la maladie. Ces résultats doivent encore faire l'objet d'une revue par les pairs avant d'être validés par la communauté scientifique.

Sinovac, une entreprise cotée au Nasdaq, a entamé des essais cliniques du même vaccin chez l'Homme depuis le 16 avril. Interrogé par l'AFP, le laboratoire s'est refusé à tout commentaire à ce sujet. « Il s'agit des premières données pré-cliniques sérieuses que je vois à propos d'un vaccin expérimental », a commenté sur Twitter le virologue Florian Krammer, de l'École Icahn de médecine à New York. « La question est de savoir si cette protection dure longtemps », observe l'immunologiste Lucy Walker, de l'University College à Londres.

> Lire la suite sur Futura