Coronavirus : une usine géante va être construite pour produire 500 000 masques par jour en Seine-Saint-Denis

Une usine géante va être construite en Seine-Saint-Denis pour produire 500 000 masques par jour

Une usine géante va être construite en un temps record au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Son objectif : produire à partir de début mai 500 000 masques par jour à destination de toute l’Île-de-France.

L’Île-de-France se prépare activement au déconfinement. Une usine géante de fabrication de masques chirurgicaux va ainsi être construite en quelques jours au Blanc-Mesnil, rapporte Le Parisien. Mis en oeuvre par la mairie et Hsueh Sheng Wang, un investisseur franco-chinois de la commune à la tête du groupe immobilier Eurasia, avec le soutien de la Région et du ministère de la Santé, cet ambitieux projet vise à produire 500 000 masques par jour à destination de toute la région, aussi bien pour des entreprises privées que pour les collectivités locales.

Il s’agira donc de la première usine de fabrication de masques en Île-de-France. Construit en seulement quelques jours sur un terrain de 2 500 m2 situé sous la halle Eiffel, l'établissement devrait ouvrir ses portes et démarrer sa production début mai, avec trois machines venues de Chine, et entre 15 et 30 ouvriers. "C'est une véritable course contre la montre", annonce le maire du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen, qui a aidé Hsueh Sheng Wang à trouver les entrepôts désaffectés et qui explique que l'objectif de la manœuvre est de permettre à l’Île-de-France "d’être indépendante concernant les masques".

"La production pourra monter si besoin à un million de masques", promet l'élu. "Il y aura énormément besoin de masques après le 11 mai, donc nous voulons participer à l’effort", a déclaré de son côté l’homme d’affaires franco-chinois qui s’était déjà engagé au début de la crise sanitaire en faisant don de 10 000 masques à la commune, pour les agents ou le personnel soignant. Selon lui, l'usine géante pourrait fermer dès la fin de la crise, une fois que la demande de masques aura baissé.