Coronavirus en Tunisie : 150 ouvrières se confinent à l'usine pour fabriquer des masques

franceinfo avec AFP

Confinées, oui... mais au travail : dans une usine tunisienne, 150 personnes, des ouvrières pour la plupart, se sont enfermées avec de quoi vivre en quasi autarcie, afin de continuer à fabriquer des masques et protections pour les soignants luttant contre le nouveau coronavirus.

Nous sommes les seuls à fabriquer pour les hôpitaux tunisiens : on ne peut pas prendre le risque de contaminer l'usine

Hamza Alouini, directeur d'usine

à l'AFP

Son entreprise, Consomed, a été lancée il y a dix ans par son père et son frère près de Kairouan, dans le centre de la Tunisie, dans une zone largement rurale. Leur usine est devenue le principal site de production du pays et l'un des plus importants en Afrique pour les masques, charlottes, combinaisons stériles et autres protections.

Autant d'équipements devenus stratégiques depuis que la Chine, principal producteur de masques au monde, en a interdit l'exportation, suivie par plusieurs pays, dont la Tunisie depuis quelques semaines. L'entreprise est débordée par les demandes locales et peine à approvisionner notamment les hôpitaux.


Plusieurs structures de soins ont dû fermer des services hospitaliers ces derniers jours ou mettre en quarantaine des soignants ayant été en contact sans protection avec des malades, selon des médias locaux.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi