Coronavirus : trois questions sur "la vague" de patients attendue dans les hôpitaux

LExpress.fr

Jour après jour, le coronavirus ne cesse de progresser en France. Devant l'aggravation de la situation, le corps médical demande la mise en place d'un confinement total pour limiter la hausse des nouveaux cas sur le territoire. La crainte des soignants ? L'arrivée imminente d'une "vague" de patients venant submerger les salles de réanimation, où le nombre de lit est limité à 5000 en France. Trois questions pour comprendre ce phénomène tant redouté. 

  • Pourquoi parle-t-on de vague ?

D'après le dernier bilan donné par le ministre de la Santé Olivier Véran lundi soir, 860 personnes sont mortes des suites du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, et 2082 patients se trouvent actuellement en réanimation. Des chiffres qui montrent une augmentation de 186 décès et 335 patients supplémentaires en réanimation en 24 heures. Par ailleurs, 1435 personnes de plus ont été hospitalisées lundi, sur un total de 8675 patients pris en charge. 

LIRE AUSSI >> "On attend le tsunami" : face au coronavirus, les hôpitaux au bord de la rupture 

Jeudi dernier, le directeur général de la santé (DGS) Jérôme Salomon évoquait ainsi un doublement "tous les quatre jours", du nombre de cas dans l'Hexagone. Une croissance exponentielle expliquant l'emploi du terme de "vague" voire de "tsunami" utilisé pour décrire ce phénomène. Face à cette situation, l'une des craintes est de voir le système de santé être submergé par un nombre trop important de patients à prendre en charge. 

En Italie, où l'on comptait lundi 6077 morts depuis le début de l'épidémie, plusieurs médecins ont ainsi rapporté devoir effectuer une sélection parmi les malades, pour sauver ceux qui ont le plus de chance de survie. "Il y a une disproportion entre les ressources hospitalières, le nombre de lits en soins intensifs et les malades en situation critique. On ne peut pas intuber tout le monde", expliquait déjà le 9 mars un médecin de l'hôpital de Bergame en Lombardie, interrogé dans le Corriere della Sera

  • Dans combien de temps ?

Difficile de ...Lire la suite sur L'Express.fr

Coronavirus : pourquoi les décès se multiplient dans les Ehpad

Confinement : ce que recommande le Conseil scientifique

La crise du coronavirus fait baisser le nombre de détenus dans les prisons françaises

Entre risques sanitaire et sécuritaire, les prisons sous tension