Coronavirus : Le travail des enfants dans le monde augmente pour la première fois en vingt ans

·1 min de lecture

DROITS HUMAINS - A cause de la pandémie, le nombre d’enfants forcés de trouver du travail pourrait exploser d’ici à la fin de l’année prochaine

Un sacré retour en arrière. Dans un rapport conjoint, l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Unicef, l’agence onusienne en charge du bien-être des enfants, estiment qu’au début 2020, 160 millions d’enfants étaient obligés de travailler. C’est 8,4 millions de plus qu’il y a quatre ans et surtout la première hausse enregistrée sur les deux dernières décennies.

Selon le rapport publié ce jeudi, si les projections actuelles sur la hausse de la pauvreté dans le monde en raison de la pandémie de Covid-19 devaient se matérialiser, ce sont neuf millions d’enfants de plus qui vont être forcés de trouver du travail d’ici à la fin de l’année prochaine.

Risque d’atteindre 46 millions d’ici la fin 2022

Mais les modèles statistiques montrent que ce nombre pourrait être plus de cinq fois plus élevé, a mis en garde, Claudia Cappa, statisticienne de l’Unicef et co-auteure du rapport. « Si les protections sociales baissent par rapport à leur niveau actuel, à cause de mesures d’austérité et d’autres facteurs, le nombre d’enfant forcés de travailler pourrait bondir de 46 millions » d’ici la fin 2022, a-t-elle expliqué. Le r(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
La veille de la rentrée scolaire, plus de 1.400 enfants ont dormi dans la rue
Coronavirus : La pandémie aggrave la malnutrition des enfants, alerte l'Unicef
Coronavirus : La pandémie a privé 463 millions d’enfants de tout enseignement, s’alarme l’Unicef