Coronavirus: transport inédit par A400M de patients parisiens vers Clermont-Ferrand

Des soignants à l'arrivée à l'aéroport d'Aulnat, d'un avion militaire A400M de l'armée de l'air française dans le cadre d'une évacuation de patients infectés par le coronavirus, le 3 avril 2020

Aulnat (France) (AFP) - Quatre malades du coronavirus soignés dans des hôpitaux de région parisienne sont arrivés vendredi à l'aéroport d'Aulnat, près de Clermont-Ferrand, à bord d'un Airbus A400M utilisé pour la première fois à cette fin par l'armée française, a constaté un journaliste de l'AFP.

A l'atterrissage de l'appareil de transport militaire vers 20H30, un personnel médical protégé de la tête aux pieds par des blouses, masques, visières, charlottes et chaussons, a récupéré les malades et fait rouler les civières de la rampe arrière du quadrimoteur vers deux ambulances et deux hélicoptères du Samu/Smur et de la sécurité civile.

Deux malades ont pris par la route la direction du CHU de Clermont-Ferrand, et les autres ont gagné par les airs des hôpitaux d'Aurillac (Cantal) et Moulins (Allier).

"L'armée de l'Air a mis tous ses avions à disposition pour compléter les moyens de l'Etat. Cet avion stratégique A400M est d'habitude équipé pour évacuer éventuellement des militaires en opération, mais il a fallu adapter les moyens de cet avion au Samu", a déclaré à la presse le général Frédéric Gout, délégué militaire départemental du Puy-de-Dôme.

Entré en service en 2013, l'A400M est capable de transporter jusqu'à 37 tonnes de matériels sur 4.500 kilomètres, tout en étant capable de décoller et d'atterrir sur des pistes rudimentaires.

Prévu en début d'après-midi, le transfert des patients a accusé plusieurs heures de retard du fait d'un "problème de stabilisation de patients" avant l'embarquement, a expliqué l'officier sans fournir plus de détails.

Pour désengorger les hôpitaux d'Ile-de-France, arrivés à saturation en raison de l'afflux de malades du coronavirus, les autorités organisent depuis mercredi l'évacuation de patients hors de la région. Quelque 150 d'entre eux devaient être évacués d'ici ce week-end, selon l'Agence régionale de santé (ARS).

Un total de 88 établissements de la région Auvergne-Rhône-Alpes accueillent plus de 2.700 malades du Covid-19, dont 700 en réanimation et soins intensifs, selon les chiffres publiés jeudi soir par l'ARS.

Un cumul de 404 décès hospitaliers de patients atteints de Covid-19 a été comptabilisé au 2 avril dans la région. Dans le Puy-de-Dôme, 74 patients étaient hospitalisés jeudi, dont 33 en soins intensifs.