Coronavirus : le trafic des poids lourds britanniques à l’arrêt

Dimanche 20 décembre, sur la BBC, le secrétaire d’État à la Santé britannique, Matt Hancock, a alerté sur une variante du coronavirus, circulant au Royaume-Uni depuis plusieurs semaines, et se propageant "plus rapidement". Une annonce qui a poussé plusieurs pays européens à suspendre toute liaison avec l’île par mesure de précaution. Lundi, on pouvait ainsi voir des files ininterrompues de camions, stationnés le long des autoroutes britanniques. Tous attendaient de passer à Douvres (Ain), le principal port trans-Manche anglais, qui a interrompu son trafic avec le continent jusqu’à nouvel ordre. Près de 10 000 poids lourds y transitent chaque jour d’ordinaire. Une campagne de tests ciblant les chauffeurs de poids lourds Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, veut mettre en place une vaste campagne de tests, ciblant les chauffeurs de poids lourds qui veulent passer la frontière. Une décision qui intervient notamment après que la France a exigé que tout chauffeur traversant la frontière présente un test négatif à la Covid-19. Sur Twitter, le ministre français des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a assuré qu’un protocole sanitaire solide au niveau européen sera mis en place dans les prochaines heures.