Coronavirus : les tests antigéniques pour désengorger les laboratoires

Depuis lundi 2 novembre, déjà 212 tests antigéniques ont été réalisés sous cette petite tente plantée pour l’occasion. "Le but, c’est de sélectionner ceux qu’on peut tester, pour désengorger les laboratoires et laisser les cas les plus à risques au laboratoire", explique Damien Bon, pharmacien. Sont donc prioritaires les patients asymptomatiques "qui le souhaitent et qui ont moins de 65 ans" et "les patients symptomatiques depuis quelques jours et qui ne font pas partie d’un cluster ou ne sont pas contact". Pris en charge par la sécurité sociale Le résultat tombe en 20 minutes, beaucoup plus rapidement que les tests PCR. En cas de résultat positif, les patients sont aussitôt déclarés à l’Assurance Maladie, qui entre ensuite avec tous les cas contacts de la personne afin de casser la chaîne de contamination. Pas besoin d’ordonnance, une simple carte Vitale suffit. La sécurité sociale prend entièrement en charge la procédure.