Coronavirus : les tests antigéniques arrivent dans les pharmacies

·1 min de lecture

Alors que la circulation du coronavirus se poursuit, et que la seconde vague a tué 418 personnes en France ces dernières 24 heures, un nouvel outil est déployé pour tenter d'endiguer la maladie : des tests antigéniques, désormais disponibles en pharmacie. Plus rapides, ces derniers seront déployés dans la moitié des pharmacies du pays d'ici à la fin de la semaine. Ils seront donc réalisés par des pharmaciens, des médecins en ville ou des infirmiers.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 3 novembre

Dans les officines, il faudra réserver un petit espace pour réaliser le prélèvement qui se fera, comme pour les PCR, dans le nez à l’aide d’un écouvillon. Sauf qu’à la différence des tests PCR, le résultat sera donné en 20 à 30 minutes et non 1 à 3 jours. Cela va donc permettre d’élargir le dépistage et d’accélérer le fameux triptyque "tester-tracer-isoler".

Un test par semaine et par personne

Ces tests antigéniques sont quand même moins sensibles que les tests PCR, et donc déconseillés en cas de risques importants. "Pour les personnes sensibles ou fragiles qui pourraient faire une forme grave, il faut privilégier le test PCR pour éviter de passer à côté de ce qu'on appelle un faux négatif", confirme Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’ordre des pharmaciens.

Ces tests antigéniques sont également moins chers : 8 euros hors prélèvement contre 54 euros pour une PCR. Mais inutile pour les hypocondriaques chroniques de se ruer dans l...


Lire la suite sur Europe1