Coronavirus : des tensions hospitalières de plus en plus fortes

En France, les chiffres de contamination au coronavirus ne cessent de s'accroître jour après jour. Dimanche 25 octobre, le sombre record de 52 010 cas recensés en 24 heures a même été atteint. Dans tous les hôpitaux de la Loire, les services de réanimation sont au bord de la saturation. C'est également le cas dans certains départements de l'Île-de-France, comme dans les Hauts-de-Seine, dans l'hôpital privé d'Antony. Samedi 24 octobre, il a dû gérer une vague soudaine de patients grièvement atteints par le coronavirus : dix personnes ont été placées en réanimation une seule journée. "On est passé de 35 entrées par jour en réanimation à 90 entrées" "Même phénomène à l'hôpital de Versailles (Yvelines) et dans d'autres hôpitaux d'Île-de-France, indique la journaliste France Télévisions Caroline Sinz, en direct de l'hôpital privé d'Antony. Selon le directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, on est passé de 35 entrées par jour en réanimation à 90 entrées chaque jour depuis jeudi 22 octobre".